Tout sur la greffe de barbe

5 minutes de lecture

Tout sur la greffe de barbe

La barbe est pour beaucoup d'hommes un moyen d'affirmer leur personnalité et d'imposer leur style. Pour quelques-uns, il s'agit même d'un signe de virilité. On comprend donc qu'il soit complexant pour certains de ne pas en avoir suffisamment. Car, pour des raisons génétiques ou non, il arrive que la barbe ne pousse pas ou pousse peu chez certains hommes. Chez d'autres, elle présente des trous, donnant au menton de son propriétaire un aspect brouillon. Que faut-il faire donc ? De toutes les solutions permettant de s'offrir une barbe bien fournie, la greffe se présente comme l'une des plus efficaces d'après les spécialistes.

Pourquoi procéder à une greffe de barbe ?

En raison de leur code génétique et de leur profil hormonal, certains hommes se retrouvent sans barbe, ou avec une barbe peu fournie ou présentant des trous. Au même titre qu'il est possible d'être barbu de père en fils, il peut aussi arriver d'être imberbe sur plusieurs générations en raison de prédispositions génétiques. D'un autre côté, le corps sécrète naturellement un stéroïde anabolisant responsable de la pousse des poils et des cheveux. Il s'agit de l'androstanolone, qui est l'hormone à l'origine de la calvitie. Cette hormone réagit face au taux de testostérone de l'individu, pour produire de la barbe, en abondance ou non. Par ailleurs, il arrive aussi que la pelade soit à l'origine des problèmes de manque de poils. C'est une maladie qui est responsable de la chute des poils et d'un retard de la pousse de ceux-ci. Ainsi, il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer l'absence d'une barbe dense chez un homme. Si certains se contentent alors d'avoir le menton ainsi dégarni, d'autres par contre sont complexés, surtout quand ils évoluent dans un environnement où la barbe est un véritable élément de mode. À la recherche de solutions durables, ils essaient alors d'en savoir plus sur la greffe de barbe, et découvrent que cette opération constitue une alternative fiable, car radicale et permanente. La greffe est présentée par les médecins comme un procédé durable et définitif qui permet d'augmenter la densité des barbes. Elle sert également à redessiner leur forme et à cacher les imperfections comme les cicatrices. De fait, la greffe de barbe est indiquée dans le cas où l'on voudrait :
  • se créer une toute nouvelle barbe,
  • redessiner son ancienne barbe,
  • augmenter la densité de sa barbe,
  • cacher des défauts (cicatrices),
  • remplir des trous laissés par une pelade,
  • réduire ou faire ressortir certains traits du visage (donner l'impression d'un plus grand menton par exemple).
Bien entendu, la greffe n'est pas le seul moyen d'obtenir une jolie barbe dense et bien dessinée. En adoptant un certain rituel et en étant patient, il est aussi possible de faire pousser la barbe de ses rêves. Ce rituel consiste généralement en un entretien régulier (tailler, égaliser, brosser, masser, appliquer des produits, etc.), une bonne alimentation et l'adoption d'une bonne hygiène de vie. Mais là encore, s'il s'agit d'un problème génétique par exemple, les résultats attendus risquent de se faire désirer longtemps ! Avec une greffe par contre, l'on augmente considérablement ses chances d'obtenir une vraie barbe, et ce, en quelques semaines. Comment se déroule une greffe de barbe

Comment se déroule une greffe de barbe ?

Comme toute intervention chirurgicale, la greffe de barbe se déroule en plusieurs étapes. Mais avant d'en arriver là, il convient de connaître certaines informations.

Principe de la greffe de barbe

Il s'agit bien entendu d'une opération de chirurgie esthétique, au cours de laquelle le médecin prélève des cheveux sur le cuir chevelu du patient afin de les réimplanter à des endroits donnés à l'emplacement de la barbe ou de la moustache. Ce procédé peut être mis en œuvre selon différentes techniques, les plus connues étant les méthodes FUE et FUT.

Greffe par la méthode FUE (Follicular Unit Extraction)

Elle consiste à prélever des lames cylindriques au niveau de la zone donneuse, afin d'isoler le bulbe du cuir chevelu. Le médecin extrait ensuite les follicules responsables de la production de cheveux pour la réimplantation. Le point fort de ce procédé est qu'il ne laisse aucune cicatrice. Car la taille des lames prélevées est tellement réduite qu'en quelques heures, la peau se referme sans laisser de traces.

Greffe par la méthode FUT (Follicular Unit Transplantation)

Sur le plan esthétique, cette méthode apporte de meilleurs résultats que la première. De fait, elle consiste à prélever une fine bandelette à l'arrière du scalp du patient, et à isoler sous le microscope les unités folliculaires à transplanter sur la zone receveuse. Pendant l'extraction de la bandelette, les bords sont gratifiés d'une suture trichophytique, qui ne laisse aucune trace dans 80 % des cas. La cicatrice est donc petite et discrète. Greffe par la méthode FUT

Quelques contre-indications

L'intervention n'est pas autorisée pour les personnes soumises à des problèmes de coagulation de sang ou qui suivent un traitement anticoagulant. Il est aussi interdit à toute personne atteinte de maladies cardio-vasculaires de subir une telle opération. Pour finir, les problèmes d'insuffisance respiratoire ou d'allergie peuvent aussi constituer un frein à l'intervention. Dans tous les cas, le chirurgien pourra vérifier que les conditions sanitaires sont remplies, et informera son patient sur la possibilité ou non de l'opérer.

Recommandations avant l'intervention

Si aucune contre-indication n'empêche le patient d'avoir sa greffe de barbe, le médecin peut lui recommander certains comportements à avoir avant le jour de l'intervention. Il devra par exemple faire un traitement antibiotique la veille de l'opération et utiliser un shampoing antiseptique le matin du jour J. Il devra aussi éviter la prise de substances excitantes comme le café la veille et le jour de l'intervention. Par ailleurs, le médecin discute avec son patient du rendu esthétique qu'il vise. En tenant compte du problème rencontré par le patient (pelade, trou, cicatrice, etc.) et du résultat qu'il attend (barbe fine, bien fournie, ou redessinée, etc.), le médecin lui propose alors des alternatives et discute avec lui de la procédure.

Déroulement de l'opération

Selon la technique choisie, le médecin procède au prélèvement des greffons puis à leur tri en vue de la réimplantation. Généralement, le patient est anesthésié localement et ne ressent donc aucune douleur. L'intervention dure en moyenne entre 5h et 6h. La méthode FUE prend plus de temps que la FUT.

La phase post-opératoire

Un à deux jours après l'opération, le patient verra apparaître un œdème qui se résorbera dans les 3-4 jours. Il pourra aussi voir apparaître des croûtes sur la partie greffée. Celles-ci tombent en général en même temps que les implants au bout de 6-7 jours. 3 mois après l'opération, les poils définitifs devraient pousser. Mais bien sûr, pour ce faire, le patient doit suivre scrupuleusement les recommandations de son médecin. Il doit entretenir régulièrement les parties touchées lors de l'intervention et revenir à l'hôpital pour des examens de contrôle. Si l'opération est une réussite, le patient devrait pouvoir arborer définitivement une barbe ayant les caractéristiques qu'il désire. Il ne lui restera plus qu'à l'entretenir au quotidien.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Découvrir plus d'articles

Barbe hirsute : quels produits privilégier ?
Barbe hirsute : quels produits privilégier ?

6 minutes de lecture

Les différents Styles de Barbe
Les différents Styles de Barbe

15 minutes de lecture

33 inspirations pour votre style de barbe
33 inspirations pour votre style de barbe

7 minutes de lecture